Ayant des attaches sur la grande Mitsio où j'ai fait construire une paillotte (un peu plus recherchée que les usages locaux), et m'étant lié d'amitié avec les îliens, je vis très vite que les progrès étaient difficiles pour eux à cause de leur analphabétisme.
Il n'y avait pas d'école à moins de deux heures de marche du village où je me suis installé...
J'avais déjà creusé un puits pour les habituer à boire de l'eau saine et non l'eau où allait boire aussi leur bétail, il m'a semblé qu'il fallait construire une école…

Encouragé par mon ami Mr Chatord (qui partage souvent mes moments de plongée) et mes parents, engagés dans divers ONG, j'ai acquis un nouveau terrain et fait construire l'école, la base cimentée (pour se protéger des petites bêtes et de la pluie), les madriers, solives et planches venant "de la Grande Ile" et le travail fourni par d'habiles menuisiers locaux, et un nouveau puits protégé des imprudences des enfants et des animaux.
Les pupitres aussi sont faits sur place !
L'école des Mitsio::Bien attentifs L'école des Mitsio::La récré L'école des Mitsio::L'instit et Modé
Me voilà tout content, mais où trouver un maître d'école ?
Après quelques recherches infructueuses, j'en ai trouvé un, super, pédagogue, dévoué, avec de bonnes manières ; le secret pour trouver un instit ? les payer régulièrement (l'état malgache, déliquescent, ne les paye plus), et bien sûr, les encourager et leur trouver et fournir le matériel pédagogique indispensable (j'ai des sœurs profs, et on devient presque débrouillard).
L'école a tout de suite très bien marché et son effectif a vite doublé. Il y a actuellement deux maîtres d'école (le premier a dû partir pour des raisons familiales).

Elle a commencé en 2007 : elle est gratuite pour les enfants, elle est visitée une fois par an par un pédiatre de ma famille… les enfants apprennent à lire, écrire, compter, de la géographie, des sciences naturelles etc… et bien sûr, l'hygiène.
Ce n'est pas extraordinaire, mais c'est mieux que rien et on peut toujours s'améliorer...